Types d’activités

Apprenez-en davantage sur les types d'activités qui composent un programme bien équilibré et sur les aspects à prendre en considération pour choisir des activités appropriées.

 

Dix principes à suivre dans la planification d’un programme

Les principes qui suivent, établis en consultation avec un comité d’examen formé de représentants d'organismes, d’employés de programmes et d’universitaires*, proposent des aspects à prendre en considération lors du choix des activités à inscrire à un programme ou à communiquer aux pairs par l’intermédiaire de la base de données d’activités d’Après l’école Ontario. Tout a été fait pour que les activités consignées dans la base de données soient conformes à ces principes. Pour vous aider à offrir des activités adéquates, nous vous recommandons de les évaluer en fonction de ces principes. De plus, nous vous offrons du soutien additionnel dans la section Trucs et conseils [LIEN] du site Après l’école Ontario.

 

1. L’activité est sécuritaire

Des facteurs physiques, émotionnels et sociaux peuvent avoir une incidence sur l’aspect sécuritaire d'une activité. Vous devez veiller à la sécurité physique des participants en vous assurant que le matériel et l’espace sont adéquats, en bon état et appropriés au stade de développement, et que l’espace est exempt de toute source de danger (échelles, bancs, etc.). Veillez au bien-être socio-émotionnel des participants en choisissant des activités qui ne favorisent ni le harcèlement ni la discrimination et qui correspondent au stade de développement de tous les participants. Cherchez des activités qui mettent l'accent sur la coopération plutôt que sur la compétition et les comparaisons d’ordre social. Veillez également à ce que tous les participants comprennent les règles et les objectifs de l'activité afin de réduire au maximum les possibilités de malentendus et de préjudices.

2. L’activité correspond à l’âge et au stade de développement

Les participants peuvent avoir des capacités et des degrés de maturité bien différents, en particulier s’ils sont à la fin de l’enfance ou au début de l’adolescence. Assurez-vous que l’activité correspond au stade de développement de tous les participants. Veillez à ce que des instructions adéquates soient fournies pour l’activité et à ce que chaque participant les comprenne bien. Veillez également à ce que les participants prennent part activement à l’activité, qu’ils s’estiment capables de la réaliser, qu’ils ne se sentent pas dépassés et qu’ils ne s’ennuient pas.

3. L’activité est inclusive

Les activités doivent favoriser la diversité des genres, des capacités, des langues, des cultures et des milieux socio-économiques. Tenez compte de ces facteurs et choisissez des activités qui favorisent l'inclusion ou qui peuvent être adaptées à cette fin. Cherchez des activités que vous pourrez modifier afin que les participants de tous les niveaux d’habiletés soient en mesure de les réussir. Songez au fait que certaines activités peuvent causer de l'anxiété en attirant l’attention sur des participants qui n’en veulent pas ou qui obligent des participants à demander des modifications pour pouvoir les réaliser.

4. L’activité favorise le respect et la coopération

Les activités doivent favoriser une interaction positive entre les participants. Cherchez des activités qui tendent vers un but commun, qui exigent que les participants partagent les ressources ou qui incitent à la communication interpersonnelle positive.

5. L’activité favorise le leadership positif

Être capable de montrer, par l’exemple, les compétences en leadership est un excellent moyen de l’inculquer chez les autres et de bâtir l’estime de soi. Cherchez des activités qui permettent au personnel de participer activement et d’autres qui donnent la chance aux participants d’assumer des rôles de leadership (arbitre, capitaine d'équipe).

6. L’activité a la bonne durée

Une activité ne devrait pas dépasser le temps que les participants ont à y consacrer. Pour éviter la distraction, la mauvaise conduite et l’ennui chez les participants, cherchez des activités qui peuvent prendre fin pendant que ceux-ci sont encore bien motivés.

7. L’activité mène à des résultats précis attendus

Une activité devrait inclure des éléments d'apprentissage et de réussite, et donner la chance à tous les participants de développer une nouvelle compétence ou d’entreprendre une tâche particulière. Cherchez des activités par lesquelles les participants pourront montrer leurs capacités et qui vous permettront d’évaluer celles-ci. Vous serez ainsi en mesure de constater s’ils ont bien compris les résultats attendus à l’issue de l’activité.

8. L’activité favorise l’établissement de relations interpersonnelles

Les activités doivent favoriser l’établissement de relations entre pairs, entre les participants et le personnel, entre les membres du personnel, et entre le personnel et les parents. Cherchez des activités qui encouragent le respect, la coopération, la camaraderie et l’inclusion, et qui procurent des occasions de résolution de problèmes, de travail d’équipe, de communication et de développement du sens de la communauté.

9. L’activité offre de la variété

Vous devez offrir de la variété dans vos programmes afin de donner aux participants la chance de participer à des activités qui répondent à leurs besoins physiques, affectifs, sociaux et intellectuels et qui améliorent leur qualité de vie. Cherchez des activités qui peuvent répondre à plusieurs besoins à la fois ou qui permettent d’atteindre des résultats multiples.

10. L’activité est amusante!

Le plaisir est essentiel à la satisfaction et à la participation. Cherchez des activités qui permettent aux participants de s’amuser, d’utiliser leur sens de l’humour, de laisser libre cours à leur créativité et à leur imagination, et de montrer de la curiosité, ainsi que des activités qui procurent du plaisir parce qu’elles suscitent une attitude positive et de soutien.

*Le Comité d'examen comprenait des représentants des organismes suivants : Club des garçons et filles de Durham, YMCA de Cambridge et Kitchener−Waterloo, Au Canada le sport c'est pour la vie, Université McMaster, Oak Park Neighbourhood Centre, Ophea, et Éducation physique et santé Canada.

 

Types d’activités

  • Activités artistiques
  • Activités de loisir
  • Activités physiques
  • Activités de transition
  • Activités sur le bien-être et l’alimentation

Activités artistiques

Les activités de création artistique sont un fabuleux moyen de stimuler l'extériorisation et la créativité chez les enfants. L'art est souvent considéré comme une forme de thérapie et peut servir à approfondir des thèmes, des évènements et des programmes. En participant à ce type d’activités, les enfants auront la possibilité d’améliorer leur confiance en eux, d’être créatifs, de résoudre des problèmes et d’établir des relations interpersonnelles.

TYPES D’ACTIVITÉS : Les activités artistiques peuvent se présenter sous forme de projets individuels, comme travailler l’argile, ou de groupe, comme peindre une murale. Vous pourriez, par exemple, préparer des activités qui portent sur des thèmes actuellement en cours dans le cadre du programme ou contribuer à rendre un local plus accueillant pour les participants.

MOMENT DE L’ACTIVITÉ : La création artistique est importante dans le cadre d’un programme, mais elle exige toutefois des ressources, de l’espace et du temps. D’ailleurs, la préparation et le nettoyage demandent souvent beaucoup de temps. Il est donc important de planifier à l'avance en fonction de l'activité choisie. Comme il n’est peut-être pas réaliste de faire une activité créative chaque jour de la semaine, tenez-vous en à une ou deux fois par semaine.

BIENFAITS : Les activités artistiques peuvent grandement renforcer les thèmes et les événements. On sait que les activités de ce genre contribuent également au bien-être émotionnel et physique des enfants. Si des participants sont directement touchés par des sujets, comme le crime ou l’intimidation, les activités artistiques pourront leur donner la chance de s’exprimer sur ces sujets. L’expression est une composante majeure de la création artistique et peut contribuer à l’atteinte de résultats étonnants. 

RÔLE DE L’ANIMATEUR : Encouragez les enfants à être productifs pendant la période allouée à la création artistique. Comme ces périodes sont courtes bien souvent, incitez les enfants à travailler ensemble et à demeurer concentrés sur la tâche afin qu’ils réalisent la meilleure œuvre possible. De plus, prenez part activement à l’activité en aidant les enfants.

APPROCHE : Confirmez la disponibilité des matériaux nécessaires à l’activité avant d’inscrire celle-ci au programme. Prévoyez de façon réaliste le temps qu'il faudra aux enfants pour réaliser l'activité et songez à répartir l’activité sur une période de quelques jours. De préférence, préparez les lieux avant le début de l’activité. Pendant l'activité, partagez votre temps entre les enfants et aidez-en le plus grand nombre possible. Il est également important que vous encouragiez les enfants un à un durant l'activité. Les enfants devraient ranger leur matériel au fur et à mesure afin d'éliminer les pertes de temps à la fin de l’activité. Lorsqu’il convient de le faire, affichez les travaux des enfants afin que les parents et tous les participants les voient.

 

Activités de loisir

Les activités de loisir sont des activités non structurées que les enfants choisissent eux-mêmes, comme les jeux de société, la lecture, les casse-tête et les jeux passifs. Ces activités favorisent le développement émotionnel, cognitif et social des enfants. Comme ceux-ci doivent réaliser des activités structurées tout au long de la journée, il faudrait toujours leur accorder du temps durant lequel ils ont le droit de choisir ce qu’ils ont envie de faire. 

TYPES D’ACTIVITÉS : Les activités de loisir se définissent comme des activités de jeu libre. Les enfants peuvent donc choisir leur propre activité. La période des activités de loisir doit être peu structurée, mais continuez tout de même d’interagir avec les enfants pendant ce temps.

MOMENT DE L’ACTIVITÉ : La fin du programme est un bon moment pour introduire des activités de loisir. Les enfants seront plus calmes et plus disposés à participer à des jeux moins actifs vers la fin du programme, car ils auront été actifs au début. Comme les parents viennent chercher les enfants à ce moment-là, il est facile de conclure une activité de loisir et de faire une transition en douceur.

BIENFAITS : Les activités de loisir aident les enfants à prendre des décisions et favorisent le développement des aptitudes sociales et le développement émotionnel. En raison du grand nombre d’activités structurées que les enfants doivent réaliser chaque jour, ils ont peu d’occasion de porter attention à leurs désirs et de faire des choix personnels. Les activités de loisir permettent donc aux enfants qui participent à votre programme de faire leurs propres choix et de s'exprimer de manière saine et amusante.

RÔLE DE L’ANIMATEUR : Au cours des activités de loisir, continuez à échanger avec les enfants et veillez à ce que leur sécurité soit maintenue et que les règles du programme soient respectées. Il appartient aux enfants de choisir leurs activités; vous n’avez qu’à jouer avec eux ou les aider.

APPROCHE : Les activités de loisir sont faciles à préparer. Comme il est important d'offrir diverses options aux enfants, chaque programme doit posséder sa gamme de ressources, telles que des jeux de société, des ordinateurs, des livres, des jouets et autres articles. Si les ressources sont limitées, invitez les enfants à apporter leur propre matériel de loisir ou fournissez-leur une liste de jeux passifs à jouer en petits groupes. Rappelez aux enfants qu’ils sont responsables de ranger le matériel une fois l’activité terminée.

 

Activités physiques

Toute activité physique doit pouvoir compter dans la période de 60 à 90 minutes d’activité physique quotidienne dont a besoin chaque enfant. Il existe trois catégories d'activités physiques : d'endurance, de souplesse et de musculation. Prenez toujours en compte des facteurs tels que l'inclusion, la sécurité et les interactions au moment d’inscrire de telles activités dans un programme.

TYPES D’ACTIVITÉS : Les activités physiques font bouger les enfants dans le cadre de jeux actifs. Donnons comme exemple d’activité d’endurance le soccer : il fait accélérer le rythme cardiaque et garde les enfants en mouvement. Le yoga est un exemple d’activité de souplesse qu’on peut faire avec les enfants. Les structures de jeu extérieures offrent plusieurs possibilités d’activités de musculation, comme grimper, pousser et se balancer. Il est important de bien s’échauffer avant toute activité physique. Les échauffements constituent d’ailleurs une excellente activité de transition pendant la préparation d’un jeu ou l’installation du matériel.

MOMENT DE L’ACTIVITÉ : Ce type d'activité devrait être offert au début du programme, étant donné que les enfants ont été assis pendant la majeure partie de la journée à faire des travaux scolaires. Ainsi, les enfants évacueront leur trop-plein d’énergie et seront par la suite en mesure de se concentrer sur vos autres activités, comme celles sur le bien-être, la santé et l’alimentation.

BIENFAITS : Les enfants bénéficient de l’activité physique de diverses façons. Ce type d’activité est reconnu pour améliorer leur santé, leur confiance en soi et leurs relations interpersonnelles. Au cours de l’activité physique, les enfants apprennent de nouvelles habiletés et développent de bonnes habitudes qu’ils conserveront toute leur vie.

RÔLE DE L’ANIMATEUR : Vous devez donner l'exemple en participant aux activités physiques avec les enfants et faire du renforcement positif tout au long de l'activité. Veillez à ce que l'activité soit appropriée au stade de développement des enfants et qu’elle puisse être adaptée de manière à ce que tous les participants y prennent part activement.

APPROCHE : La sécurité doit primer durant toute activité physique avec des enfants. Vérifiez que l’aire de jeu est exempte de danger avant le début de l’activité, et assurez-vous que le matériel est adapté à l’âge des enfants et que ceux-ci portent correctement l’équipement de protection. Donnez à tous la chance de participer en modifiant les jeux et en offrant une gamme d’activités. Soyez flexibles et laissez les enfants choisir des activités qui leur font plaisir. Plus le rôle des enfants est grand dans la programmation, plus leur degré de participation à l'activité sera élevé.

Pour présenter une activité, n’expliquez-en que les principes fondamentaux, et non tous les détails techniques. Les enfants comprendront mieux si vous simplifiez l’information et que vous faites une démonstration. Le meilleur moment de mettre fin à une activité et de passer à une autre est lorsque le plaisir des enfants est à son comble. Si vous prolongez l’activité au-delà de ce stade, les enfants risquent de perdre leur intérêt. S’ils se désintéressent de l’activité, ils peuvent alors commencer à mal se comporter ou risquent de ne pas vouloir refaire cette activité ultérieurement.

 

Activités de transition

Une transition, c’est un moment dans le programme où vous devez effectuer un changement, comme passer d’une activité à une autre, commencer le programme, y mettre fin, ou déplacer le groupe d’un endroit à un autre. Rappelez-vous que vous devez continuer à superviser les enfants et à les garder occupés pendant ces moments-là.

TYPES D’ACTIVITÉS : Les chansons, les jeux et les discussions sont d’excellentes activités de transition.

MOMENT DE L’ACTIVITÉ : Vous pouvez par exemple faire un jeu en cercle au début du programme, chanter une chanson pendant le déplacement vers le gymnase, et jouer à « Devine ce que je vois » pendant que vous attendez l’arrivée des parents.

BIENFAITS : Vous devez tenir compte du fait que les enfants ne réagissent pas tous de la même manière aux transitions. Comme les petits enfants prennent davantage de temps à se préparer, les grands risquent de devenir distraits. Vous pourriez devoir aider un petit à terminer la transition. Si aucune activité de transition n’est prévue, les enfants risquent de ne plus porter attention et de devenir turbulents. Par contre, si vous continuez d’attirer leur attention et de les garder actifs, les transitions se dérouleront de manière plus harmonieuse.

RÔLE DE L’ANIMATEUR : Vous devez établir des relations positives avec les enfants en les motivant et en les guidant adéquatement durant les activités de transition. Par exemple, si vous devez amener les enfants de la classe à la bibliothèque et que vous voulez qu’ils forment une file pour s’y rendre, vous devez annoncer le changement de local et vos attentes à l’égard de leur comportement environ cinq minutes à l’avance, et non les bousculer à la dernière minute. Pour vous faciliter la tâche encore davantage, utilisez du renforcement positif pour amener les enfants à mettre fin à l’activité en cours, par exemple en leur disant : « C’est super ce que vous faites! » ou « Allez, vous êtes capables de finir! ». 

APPROCHE : Vous auriez avantage à compter plus d’un tour dans votre sac, comme jumeler un enfant plus vieux à un enfant plus jeune ou échelonner la transition (faire mettre les plus jeunes en file d’abord et les plus vieux ensuite). Le temps que vous accordez à la transition doit être flexible. Les transitions peuvent s’avérer difficiles lorsque le programme est nouveau pour les enfants, car ils ne connaissent pas la routine. Toutefois, si les transitions se déroulent toujours de la même façon, sur une note positive, et que les enfants y prennent plaisir, vous passerez tous de bons moments!

 

Activités sur le bien-être et l’alimentation

Les activités sur le bien-être et l’alimentation sont des composantes essentielles d’un programme d’activités après l’école. Les enfants y apprennent les fondements du bien-être général, de l’établissement des relations sociales, de la sécurité et de l’alimentation. Ils peuvent adopter des habitudes saines et positives en échangeant des renseignements, en pratiquant des habilités et en observant des modèles de rôles durant ces activités. Les sujets peuvent porter notamment sur les capacités à gérer ses émotions, l’hygiène, la sécurité routière, la sécurité à vélo et les groupes alimentaires. Dans la mesure du possible, favorisez des activités de groupe afin que les enfants participent activement et comprennent les sujets abordés.

 

TYPES D’ACTIVITÉS : Les activités sur le bien-être et l’alimentation sont présentées notamment sous la forme d’activités physiques, de jeux passifs et de discussions. Elles visent l’acquisition de compétences en matière de bien-être général et d’alimentation chez les enfants de différents groupes d’âge.

MOMENT DE L’ACTIVITÉ : Le temps alloué à ces activités peut varier grandement, mais celles-ci doivent faire partie de chaque programme quotidien. Prévoyez faire participer le plus grand nombre d’enfants possible à l’activité. Pour ce faire, tenez-la vers le début du programme, alors que le groupe est le plus nombreux.

BIENFAITS : Le bien-être et l’alimentation comptent pour beaucoup dans la santé d’une personne. Les enfants savent souvent ce qui est bon pour leur santé, mais ils ne sont pas nécessairement exposés à de bons modèles ou ne possèdent pas les capacités, les renseignements ni les outils nécessaires pour adopter de saines habitudes. Les activités sur le bien-être et l’alimentation les encouragent à faire des choix sains dans divers aspects de leur vie d’enfants, comme la gestion du stress, la résilience, la planification des repas et l’hygiène buccale. 

RÔLE DE L’ANIMATEUR : Soyez à l’aise de discuter avec les enfants des questions qui les touchent et de leurs commentaires. Faites participer les enfants en leur demandant de choisir les sujets qui les intéressent. En outre, donnez-leur le bon exemple afin qu’ils assimilent un message digne d’être retenu. Notamment, exprimez vos sentiments, collaborez à la résolution de conflits, lavez-vous les mains avant de manipuler des aliments et portez de l’équipement de protection pour pratiquer des sports.

APPROCHE : Les activités sur le bien-être et l’alimentation doivent être aussi inclusives que possible. Vous aurez parfois avantage à séparer les enfants en petits groupes afin d’offrir un contenu ciblant des besoins particuliers. Aidez les enfants à bâtir la confiance en eux-mêmes en leur proposant des choix, en les encourageant et en leur présentant des activités qui leur permettent de se dépasser et d’acquérir des compétences. Présentez des activités amusantes et sous divers formats : jeux physiques, feuilles de travail, discussion de groupe, chasses au trésor. Offrez des ressources aux parents si vous en disposez. De cette façon, les enfants pourront discuter avec leurs parents de ce qu’ils ont appris, ce qui favorisera l’adoption de saines habitudes de vie en dehors du programme après l’école. Informez-vous au sujet des services offerts par les organismes communautaires de votre localité afin de les faire connaître aux parents.